Big data, big achievements? Nous n’avons jamais eu accès à autant de données. De plus en plus, nos entreprises se muent également en un bastion de données. Aucune question n’est trop folle, ou il existe un moyen de recueillir des infos à ce sujet. En comparant et en analysant leurs données, une société de télécommunications et une entreprise de cartes de crédit peuvent détecter ensemble une fraude. Une banque peut analyser la valeur de son portefeuille de prêts hypothécaires en établissant une comparaison avec les données d’un site de vente de biens immobiliers. La technologie n’est plus un goulot d’étranglement et la quête de données est importante. L’importance stratégique de l’IT est reconnue dans toutes les entreprises. Mais êtes-vous en mesure de bien gérer cette information au sein de votre département ? Est-ce que votre infrastructure informatique est organisée de manière à agir correctement ? L’IT joue un rôle important dans le soutien de la quête persistante d’analyses. C’est le cas au sein du département financier de Lampiris. Michel Grandjean, le CFO, parle dans l’interview de couverture du manque de données qu’ils doivent maîtriser entre deux relevés de compteurs. Les estimations qu’ils établissent entre autres sur la base des températures sont des données clé pour l’équipe finance pour fiabiliser le plus possible l’estimation des revenus et des coûts des ventes. Ils choisissent sur toute la ligne une solution sur mesure, sur la base d’Open Source, avec des modules agiles et flexibles. Bien, bien, surtout quand vous savez qu’avec cette stratégie IT, l’informatique de Lampiris est 3 à 5 fois moins chère que celle de ses concurrents. Big achievement. L’utilisation d’outils d’analyse nous permet d’anticiper sur l’écart potentiel qui existe entre trois types de données : les prévisions, les objectifs et la réalité. Comment est votre communication avec l’IT ? l’IT peut-il soutenir votre département financier avec les bons outils ? Les outils analytiques existent depuis assez longtemps, mais leur application dans le domaine de l’action du CFO est relativement neuve. A la finance la tâche d’aussi rechercher l’histoire qui sous-tend les chiffres. Ainsi, la finance ressort de la relation entre les indicateurs de performance clés et leurs motivations sous-jacentes. Vous en saurez plus à ce sujet dans l’interview de Veerle De Wit, CFO d’ISFF. noir&blanc Nous constatons d’ailleurs noir sur blanc que la compétence de l’IT est fréquemment transférée au CFO. Près de la moitié des CFO belges, selon des recherches antérieures de CFO magazine, est également responsable de l’IT au sein de l’organisation. L’IT – en plus de la finance, cela va de soi – est le domaine qui relève le plus souvent de la responsabilité du CFO. Comment avez-vous organisé ces départements chez vous ? À la page 16, vous pouvez comparer plusieurs scénarios sur l’enchevêtrement croissant entre la finance et l’IT. Comparez cela à votre propre situation et voyez si cela peut vous inspirer. Au sein de la Ville de Liège, Michel Mans, Directeur Financier, est également engagé dans le lancement d’un vaste Plan informatique. Un plan solide était nécessaire dans le cadre d’une remise à plat de toute l’organisation quant à ses processus financiers. Ils veulent pouvoir bien gérer plus de 50 taxes et doivent pouvoir fournir des informations financières fiables au collège. En outre, ils ont décidé de totalement dématérialiser le circuit des factures et le font en le plaçant sur un portail Internet. Pour nous, il est clair que les institutions publiques peuvent aussi égaler la rapidité du monde des entreprises. L’IT et la finance, la main dans la main pour les big data et des big achievements ? Réagir à cet édito? judith.debecq@fm.be Dois-je en déduire que notre CFO n’a pas encore été en mesure de traduire les nouvelles normes et valeurs de notre entreprise en KPI? cfo magazine q1 2014 9 judith debecq | rédacteur en chef Pagina 8

Pagina 10

Heeft u een onderwijs catalogus, i-brochure of digi gidsen? Gebruik Online Touch: pdf online bladerbaar maken.

CFO Magazine (Non abo) Lees publicatie 3Home


You need flash player to view this online publication